Plan d'Epargne en Actions (PEA)

L’alimentation d’un PEA est aussi une façon complémentaire d’optimiser fiscalement son épargne. En effet ce produit permet d’acquérir un portefeuille d’actions européennes tout en bénéficiant, sous certaines conditions, d’une exonération d’impôt sur les dividendes et les plus-values.

Il se décline depuis janvier 2014 en PEA PME, ce qui autorise, par le jeu du cumul des deux produits, un versement maximum de 150 000€ pour un PEA classique et de 75 000€ pour un PEA PME. Il convient de préciser que tout retrait sur un PEA avant 8 ans entraîne automatiquement sa clôture.

                                INCIDENCE FISCALE ET JURIDIQUE DES RETRAITS SUR UN PEA

DATE DES RETRAITS

CONSEQUENCES SUR PEA

TAUX D’IMPOSITION

RETRAIT AVANT 2 ANS

Perte des avantages fiscaux liés au PEA et clôture du plan

22,5%

RETRAIT ENTRE 2 ET 5 ANS

Perte des avantages fiscaux liés au PEA et clôture du plan

19%

RETRAIT APRES 5 ANS

Clôture du plan

Exonération

RETRAIT APRES 8 ANS Les retraits sont autorisés sans clôture du PEA. Après un 1er retrait il n’est plus possible d’effectuer un versement. La sortie du PEA peut se faire en CAPITAL ou RENTE VIAGERE. Exonération

NOTA : Les revenus du PEA sont soumis aux prélèvements sociaux (15,5%) quelle que soit la date de retrait.   

Il est donc pertinent de procéder au chargement maximum de ce produit d’épargne. Son contexte fiscal permettra de maintenir un rendement appréciable sur les dividendes et plus-values potentielles qu’il pourra générer.